Accueil

Salut

Je suis Candice Lenglart, j’ai 24 ans, j’habite depuis toujours en région parisienne et je suis la mère comblée de trois cactus que je maintiens en vie depuis maintenant un an et demi. Sinon, dans la vie je fais plein d’autres choses, j’ai un job dans la com (oui, je sais), des copines en or, une maison en Bretagne, un amoureux tatoué fan de motos (oui, je sais bis), un compte Instagram où je raconte ma vie, un Vespa et un casque rose à paillettes. Ah et j’allais oublier, je ne mange pas de gluten (oui, je sais, je sais).

Bienvenue dans mes pensées, mon carnet de voyage de la vingtaine.


Billets récents

Comment j’ai arrêté de me comparer aux autres

Lorsque j’ai terminé mes études et entamé ma vie professionnelle, je me suis retrouvée propulsée dans un monde qui me semblait très hostile. M’y attendait un vaste programme, dans lequel je laissais beaucoup de place à la comparaison avec tout le monde autour de moi, et assez peu à ce qui me faisait vraiment plaisir. Il fallait que je m’assure que je ferai aussi bien que la personne d’à côté, sinon mieux car sans cela, je ne réussirai jamais et je ne serai donc jamais heureuse.

Voilà comment j’ai bien failli passer à côté de ma vie.
Jusqu’au jour où j’ai compris que je ne voulais pas subir cette vie et que l’appréciation de ce qui ferai mon bonheur ne pouvait pas être jugée par rapports aux autres, mais bien par rapport à moi et à moi seule.

J’ai un problème avec la mode responsable

Depuis quelques années maintenant, on l’a vue débarquer, s’immiscer partout. Elle est dans tous les magazines, sur toutes les lèvres. La mode responsable, la mode circulaire, le vintage, la seconde main. Elle a mille et une appellations. Je suis pleine de bonne volonté et surtout, je pense sincèrement qu’on devrait tous.tes y mettre du notre pour sauver comme on peut la planète. Mais je ne peux pas m’empêcher de me trouver hypocrite. Parce que j’ai craqué. Après un an sans mettre les pieds dans une enseigne de fast-fashion, j’ai acheté une fringue chez H&M. Comment se fait-il qu’il soit si difficile de lutter ?

Choisis aujourd’hui ce que tu feras toute ta vie.

Au départ, j’avais prévu d’écrire sur la mode responsable. Mais plus la date de publication approchait, moins j’étais satisfaite par l’idée. Non, aujourd’hui, j’avais plutôt envie de continuer dans ma lancée et parler carrière. Parce que ce mot me fait carrément flipper. Et parce qu’à 24 ans, j’ai déjà l’impression d’être bloquée dans une seule et même voie pour toute ma vie. Et j’ai décidé de lutter, de faire face à mes doutes, pour faire de ma vie un chemin qui me rende heureuse. Je vous emmène dans ma réflexion et mon parcours.


Mes dernières publications sur Instagram